Le rapport sénatorial sur la maladie de Lyme

Le rapport sénatorial sur la maladie de Lyme a été rendu public le 27 mai 2019. Il fait suite à la dizaine d'heures d'auditions de nombreux experts par une commission sénatoriale, en mars-avril 2019. La version intégrale, avec le contenu des interventions se trouve ici. La synthèse préalable, rédigée par Elisabeth Loiseau, sénatrice de la Mayenne, est remarquable. Elle rejoint largement les conclusions tirées de ces auditions par la FFMVT le 12 avril 2019. Les principales conclusions de cette synthèse (ci-jointe), sont les suivantes. Elles s'adressent aux pouvoirs publics, en particulier ...

Lire la suite...

Communiqué de la FFMVT sur la création d'une ANMVT

Communiqué de la FFMVT Communiqué de la FFMVT sur la création d'une ANMVT - pdf

Lire la suite...

PROJET CLIP LYME

Le collectif LYME Alarme, s'est crée en 2018, autour de Karelle ARDAILLOU, malade chronique de Lyme et fan de concerts de rock. Elle a réussi à sensibiliser des artistes à sa cause et ensemble, ils ont créé ce cercle d'échanges artistiques autour de la maladie. Voici un premier clip initié par la rockeuse rurale Delphine AUDEVARD et ses collègues Sylvain SENTENACH, Pam E. HUTE et Eloïse LORMAND; En achetant ce titre, vous participez à la recherche contre la borréliose de Lyme (fonds de dotation de la Fédération Française contre les Maladies Vectorielles à Tiques). Merci pour votre participation à ...

Lire la suite...

Tribune : Refuser d'agir contre la maladie de Lyme n'est pas un choix acceptable

Un groupe de travail du Ministère de la santé américain sur la maladie de Lyme, vient de remettre son rapport au Congrès. Ses conclusions convergent avec les recommandations publiées en France cette année par la Haute autorité de santé (HAS) et contredisent les prises de position de l’Académie de Médecine et une partie de la communauté médicale française dont Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF). Lire l'article sur www.sciencesetavenir.fr

Lire la suite...

↑ Revenir à LES MVT

Les co-infections

CO-INFECTIONS

Outre la Borrelia, d’autres agents pathogènes peuvent être transmis par la morsure de tique, compliquant le tableau clinique et la prise en charge thérapeutique. Il s’agit en particulier d’Anaplasma, d’Ehrlichia, Rickettsia, Coxiella (fièvre Q), Babesia, Bartonella, Francisella Tularensis, virus de l’encéphalite à tiques, et d’autres agents pathogènes encore non identifiés, d’où l’appellation de Maladies Vectorielles à Tiques (MVT).

L’Ehrlichiose et l’Anaplasmose se manifestent de façon aigüe, après une période d’incubation de 7 à 21 jours, par un syndrome grippal, céphalées, myalgies, arthralgies. La biologie retrouve une leuconeutropénie, une thrombopénie, parfois une anémie, et une cytolyse hépatique. Le diagnostic se fait par frottis sanguin (qui peut retrouver la présence de morula). La sérologie est un peu plus tardive.

Les Rickettsioses peut donner fièvre, céphalées, myalgies, nausées, pétéchies sur les paumes des mains et la plante des pieds. La biologie peut retrouver une lymphopénie, thrombopénie, cytolyse hépatique.

La fièvre Q (Coxiella) se transmet aussi par la consommation de lait cru (comme la brucellose dont la forme chronique peut donner aussi une atteinte cardiaque ou neurologique). Elle peut se manifester par de la fièvre, des céphalées, des myalgies, une hépatite, une myélite, une méningo-encéphalite, une pneumonie voire une endocardite au stade chronique. Le diagnostic se fait par une sérologie en précisant la détection des deux phases d’anticorps.

La Bartonellose peut donner fièvre, céphalées, lymphadénopathies chroniques (surtout au niveau de la tête, du cou et des bras), phlébites, emboles septiques, endocardites, atteintes oculaires, rétinopathie, occlusion d’une branche de l’artère centrale de la rétine, radiculite, myélite. On peut trouver une anémie, une hyperleucocytose avec syndrome inflammatoire. Les sérologies actuelles ne sont pas fiables. On attend le développement de la PCR.

La Babésiose peut donner fièvre, frissons, sueurs, céphalées, myalgies, toux inexpliquée, dyspnée. On peut retrouver une leucopénie, thrombopénie, anémie hémolytique, cytolyse hépatique. La sérologie peut étayer le diagnostic.

Lien Permanent pour cet article : https://ffmvt.org/les-mvt/les-co-infections/