La Dépêche Lannemezan

Le docteur Raouf Ghozzi, président de la Fédération française contre les maladies vectorielles à tiques (FFMVT), dont la maladie de Lyme, a reçu dernièrement un chèque de 4.850 € de Didier Cubertafont, un professionnel de la forêt. Le docteur Ghozzi est chef de service de médecine interne au centre médico-chirurgical des Hôpitaux de Lannemezan. C'est à ce titre qu'il a reçu le don des travailleurs forestiers en présence de M. Van Meer, atteint de la maladie de Lyme, dans le cadre de son travail, et actuellement soigné dans le service lannemezanais. Ce ...

Lire la suite...

Mai 2017- le magazine Sciences et Avenir -

Dans son numéro de Mai 2017, le magazine Sciences et Avenir a publié deux articles, l’un sur papier, le second sur internet, mettant en avant les dérives thérapeutiques possibles et réelles que peuvent rencontrer face à leurs souffrances, les malades en errance diagnostique, dans le cadre de la maladie de Lyme et des maladies vectorielles à tiques. Après la consultation d'experts scientifiques reconnus dans le domaine, l'enquête journalistique conclut à une insuffisance scientifique démontrée de l’appareil à micro-courants Vital Harmony de la société Electrophotonique Ingénierie. Le docteur Ghozzi et le professeur ...

Lire la suite...

Le livre du Pr. Perronne vient de paraitre

Perronne Christian   La Vérité sur la maladie de Lyme   Le professeur Perronne, médecin et chercheur de renom, le premier à avoir sensibilisé les pouvoirs publics, raconte dans ce livre de manière claire et précise tout ce qu’on sait aujourd’hui de cette maladie et comment la guérir. Il répond également aux multiples interrogations de ceux, de plus en plus nombreux, qui sont concernés par cette affection. Ce livre nous aide aussi à mieux comprendre et à savoir soigner cet ensemble de maladies mal connues dues à des infections cachées, comme la maladie de Lyme. La ...

Lire la suite...

1er comité de pilotage du PNDS Lyme du 19 janvier 2017

Le premier comité de pilotage du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques s’est tenu le 19 janvier 2017 au ministère des Affaires sociales et de la Santé, présidé par le Directeur général de la Santé et en présence des agences sanitaires concernées, de la Haute autorité de santé (HAS), de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), de la FFMVT et des associations. La FFMVT était représentée par : * son Président le Dr Raouf Ghozzi, Chef de service médecine interne, hôpital de ...

Lire la suite...

Maladie de Lyme | Le cri d'alarme de 100 médecins: Il y a urgence

l'OBS - 12 juillet 2016 Transmise par les tiques, la maladie de Lyme provoque d'intenses douleurs pouvant aller jusqu'à la paralysie et la démence. En pleine expansion, elle n'est pourtant pas reconnue en France. Dans "l'Obs", plus de 100 médecins lancent un appel d'urgence au gouvernement. Ils lancent l’alerte. De plus en plus souvent, ces médecins sont confrontés à des malades qui errent des années d’hôpital en hôpital. Paralysés, souffrant de douleurs musculaires et articulaires, on leur a diagnostiqué à tort un Alzheimer, une sclérose en plaques ou une spondylartrite. Ils sont ...

Lire la suite...

Mot du président de la FFMVT

Dr Raouf Ghozzi
Président de la FFMVT

 

La Médecine a vécu des évolutions et des révolutions ces dernières décennies.
Nos découvertes scientifiques ont permis de gagner en espérance de vie.
Un élément intéressant est aussi l’attribution du Prix Nobel de Médecine 2015 à Youyou Tu, chercheuse en pharmacie chinoise, pour l’Artemisine découverte en 1972, une substance active issue de la plante chinoise Artemisia annua dont les vertus médicinales sont connues depuis des millénaires en Chine et qui s’avère, aujourd’hui, être un traitement de référence contre le paludisme.
Lorsque la Science s’ouvre aux diverses approches et cultures, elle peut en extraire le meilleur.

Pour ma part, je suis médecin interniste et infectiologue. J’ai choisi la Médecine Interne car elle est très vaste et passionnante. Elle a l’ambition de décrypter toutes les maladies et de toujours apporter une réponse thérapeutique.
Et pourtant, dans ma pratique quotidienne, depuis plusieurs années, je suis confronté à une problématique humaine et scientifique encore non résolue. En effet, de nombreux patients, en souffrance globale et sans diagnostic, voient leur vie basculer d’un point de vue professionnel et très souvent personnel. J’ai constaté personnellement, avec je l’avoue des propositions thérapeutiques non basées sur les preuves scientifiques, des évolutions spectaculairement favorables avec des traitements allopathiques et/ou naturopathiques.
Bien sûr, un certain nombre de confrères évoquent un phénomène « placebo » mais lorsque la proportion de patients concernés par cette rémission ou amélioration frôle les 80%, il y a lieu de se poser des questions ! A l’évidence, nous manquons de connaissances scientifiques sur une ou plusieurs pathologies reliées ou non qui intègrent les Maladies Vectorielles à Tique.
Les Borrélioses sont une partie émergée voire immergée de la problématique.
Un autre élément important de mes considérations, est la relation d’écoute et de confiance réciproque entre le patient et le soignant. En effet, cette maladie est sournoise, insidieuse car on a le plus souvent des symptômes subjectifs ainsi que des bilans paracliniques normaux. De ce fait, l’authenticité des troubles est remise en question et par défaut, les diagnostics psychosomatiques sont avancés en premier lieu.

Dans un premier temps, grâce à la persévérance des patients et de certains praticiens, des résultats encourageants ont été obtenus mais ils restent encore insuffisants.
La deuxième étape doit consister à rallier ces patients authentiquement malades, en souffrance, à l’ensemble des médecins et chercheurs pour parvenir à décoder les mécanismes pathogéniques de ces maladies complexes et aboutir à l’élaboration de protocoles de traitements les plus efficaces.

Quelles que soient les avancées futures, une fois encore, cette entité pathologique nous aura rappelé un des fondements principaux du serment d’Hippocrate :
la Considération Humaine avec l’écoute du malade mais aussi l’Humilité et la Persévérance…..

Dr Raouf Ghozzi
Président de la FFMVT

 

Le mot d’accueil du Pr Christian Perronne | Hôpital Universitaire Raymond Poincaré

 

Lien Permanent pour cet article : http://ffmvt.org/le-mot-de-bienvenue-du-president-de-la-federation/