La Lettre de la FFMVT N°1 16.08.19

Télechargement : La Lettre de la FFMVT N°1 16.08.19  

Lire la suite...

Communiqué de presse de la FFMVT

Non informée, la FFMVT a pris connaissance a postériori du contenu de la plainte déposée par France Lyme jeudi 1er aout 2019 contre la SPILF et son président, et précise qu'elle ne s'associe pas à la démarche.   Le C.A. de la FFMVT, le 4 août 2019.

Lire la suite...

Colère des malades jusqu’au cœur du Plan Lyme

Colère des malades jusqu’au cœur du Plan Lyme 4 juillet 2019 Tandis que la situation s’aggrave sur le terrain, avec une augmentation significative du nombre de cas de maladie de Lyme diagnostiqués en France (68 530 nouveaux cas en 2018 selon les données officielles du Réseau Sentinelles), la Fédération Française contre les maladies vectorielles à tiques (FFMVT) et les associations membres constatent une stagnation du Plan Lyme et expriment leur vive déception. Lors de la réunion du Comité de pilotage du Plan Lyme du 3 juillet, elles ont pris connaissance du choix des 5 ...

Lire la suite...

Plan Lyme communiqué FFMVT du 22 juin 2019

En dépit du rapport du HCSP de 2014, des recommandations de la HAS de 2018, et de l'urgence de la situation, on ne peut que constater la quasi-inexistence des budgets alloués à la recherche en 2019. La recherche apparaît comme l’unique moyen de mettre fin à cette controverse dont les malades sont les premières victimes. Nous demandons aux députés et sénateurs de prendre toute la mesure de cette problématique de santé publique et de permettre, par leur action, que des budgets suffisants soient alloués dans les meilleurs délais à la recherche ...

Lire la suite...

Le rapport sénatorial sur la maladie de Lyme

Le rapport sénatorial sur la maladie de Lyme a été rendu public le 27 mai 2019. Il fait suite à la dizaine d'heures d'auditions de nombreux experts par une commission sénatoriale, en mars-avril 2019. La version intégrale, avec le contenu des interventions se trouve ici. La synthèse préalable, rédigée par Elisabeth Loiseau, sénatrice de la Mayenne, est remarquable. Elle rejoint largement les conclusions tirées de ces auditions par la FFMVT le 12 avril 2019. Les principales conclusions de cette synthèse (ci-jointe), sont les suivantes. Elles s'adressent aux pouvoirs publics, en particulier ...

Lire la suite...

Mot du président de la FFMVT

Dr Raouf Ghozzi
Président de la FFMVT

 

La Médecine a vécu des évolutions et des révolutions ces dernières décennies.
Nos découvertes scientifiques ont permis de gagner en espérance de vie.
Un élément intéressant est aussi l’attribution du Prix Nobel de Médecine 2015 à Youyou Tu, chercheuse en pharmacie chinoise, pour l’Artemisine découverte en 1972, une substance active issue de la plante chinoise Artemisia annua dont les vertus médicinales sont connues depuis des millénaires en Chine et qui s’avère, aujourd’hui, être un traitement de référence contre le paludisme.
Lorsque la Science s’ouvre aux diverses approches et cultures, elle peut en extraire le meilleur.

Pour ma part, je suis médecin interniste et infectiologue. J’ai choisi la Médecine Interne car elle est très vaste et passionnante. Elle a l’ambition de décrypter toutes les maladies et de toujours apporter une réponse thérapeutique.
Et pourtant, dans ma pratique quotidienne, depuis plusieurs années, je suis confronté à une problématique humaine et scientifique encore non résolue. En effet, de nombreux patients, en souffrance globale et sans diagnostic, voient leur vie basculer d’un point de vue professionnel et très souvent personnel. J’ai constaté personnellement, avec je l’avoue des propositions thérapeutiques non basées sur les preuves scientifiques, des évolutions spectaculairement favorables avec des traitements allopathiques et/ou naturopathiques.
Bien sûr, un certain nombre de confrères évoquent un phénomène « placebo » mais lorsque la proportion de patients concernés par cette rémission ou amélioration frôle les 80%, il y a lieu de se poser des questions ! A l’évidence, nous manquons de connaissances scientifiques sur une ou plusieurs pathologies reliées ou non qui intègrent les Maladies Vectorielles à Tique.
Les Borrélioses sont une partie émergée voire immergée de la problématique.
Un autre élément important de mes considérations, est la relation d’écoute et de confiance réciproque entre le patient et le soignant. En effet, cette maladie est sournoise, insidieuse car on a le plus souvent des symptômes subjectifs ainsi que des bilans paracliniques normaux. De ce fait, l’authenticité des troubles est remise en question et par défaut, les diagnostics psychosomatiques sont avancés en premier lieu.

Dans un premier temps, grâce à la persévérance des patients et de certains praticiens, des résultats encourageants ont été obtenus mais ils restent encore insuffisants.
La deuxième étape doit consister à rallier ces patients authentiquement malades, en souffrance, à l’ensemble des médecins et chercheurs pour parvenir à décoder les mécanismes pathogéniques de ces maladies complexes et aboutir à l’élaboration de protocoles de traitements les plus efficaces.

Quelles que soient les avancées futures, une fois encore, cette entité pathologique nous aura rappelé un des fondements principaux du serment d’Hippocrate :
la Considération Humaine avec l’écoute du malade mais aussi l’Humilité et la Persévérance…..

Dr Raouf Ghozzi
Président de la FFMVT

 

Le mot d’accueil du Pr Christian Perronne | Hôpital Universitaire Raymond Poincaré

 

Lien Permanent pour cet article : https://ffmvt.org/le-mot-de-bienvenue-du-president-de-la-federation/